COMMÉMORATION DU GÉNOCIDE

UNE SEMAINE D’UNE FORTE INTENSITÉ ET UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT A ROMANS SUR ISÈRE

L’Amicale des Arméniens de Romans et de Bourg de Péage n’a pas ménagé ses efforts, soutenue par ses partenaires,  pour sensibiliser la population, se souvenir et commémorer le génocide arménien pour son 100 ème anniversaire dans un programme présenté dès le 19 janvier 2015 et qui sans aucun doute marquera les mémoires.

MARDI 21 AVRIL 2015

CONCERT TIGRAN HAMASYAN A LA COLLÉGIALE SAINT-BARNARD

Après Toulouse, c’est à Romans, dans le magnifique cadre de la Collégiale, que se poursuivait la tournée mondiale de Tigran Hamasyan accompagné de huit choristes du Choeur de Chambre d’Erévan : un concert exceptionnel et inoubliable pour un public de plus de 500 personnes venus les écouter. Charisme et humanité de Tigran dans un répertoire qu’il a arrangé entièrement pour un vibrant hommage aux victimes du génocide de 1915 dans une tournée de 100 concerts dans 100 églises, dont Romans.

 

 

 

 

 

 

 

omniphot galerie

Photos Chantal Noir : Réception à l’Amicale, Maison Sévan

MERCREDI 22 AVRIL 2015

PLANTATION DE L’ARBRE DU SOUVENIR ET DE L’AVENIR

 C’est à Bourg-de-Péage, au Bois des Naix plus précisément, qu’un grenadier a été planté ce mercredi matin par Nathalie Niéson, Députée, Maire de Bourg-de-Péage et Bernard-Mourat Cakici, président de l’Amicale des Arméniens de Romans et Bourg-de-Péage. Ils étaient entourés de nombreuses familles venues se souvenir de leurs aînés qui, dans les années 1930, se retrouvaient sur cette rive , comme le rappelle la plaque qui a été dévoilée par Nathalie Niéson et B-M. Cakici. Les volontaires ont été nombreux pour déposer une pelletée de terre autour du tronc du beau grenadier, porteur de vœux et d’espoir. Puis ils ont partagé le verre de l’amitié et le pique-nique de midi pour mieux se rapprocher des souvenirs d’antan à transmettre aux plus jeunes, tous ravis de pouvoir profiter de ce bel espace.

 

 

 

 

 

Photo : Eric Morino

 JEUDI 23 AVRIL

MESSE DU REQUIEM A L’EGLISE SAINT NICOLAS 

L’église Saint-Nicolas de Romans a accueilli environ 200 personnes pour l’office de requiem qui a été célébré par le Père Antranik Maldjian qui n’a pas manqué de rappeler l’écho international du message du Pape François prononçant le mot de génocide pour la première fois, quinze jours auparavant. Il a également encouragé les fidèles à « s’armer d’espoir » face à l’attitude négationniste de la Turquie.

La traditionnelle offrande du « madagh » était ensuite distribuée aux participants.

 

 

 

 

 

Photos : Eric Morino

 RENCONTRE – LECTURE AUTOUR DE : « SE RECONSTRUIRE EN EXIL »

Après l’office, les fidèles se sont rendus à la Médiathèque Simone de Beauvoir qui a tenu à s’associer aux manifestations commémoratives,  en présentant une exposition, qu’elle animait ce soir-là d’une rencontre-lecture avec Monique Domergue, écrivain-poète. L’auteur avait choisi des textes sur l’exil et ceux de son livre « Si tu veux vivre avance », témoignages précieux collectés auprès de familles de rescapés du génocide.

L’exposition « Se reconstruire en exil - L’arrivée des réfugiés arméniens en France» est visible jusqu’au 9 mai dans cette même médiathèque.

 VENDREDI 24 AVRIL 2015

 ENSEMBLE POUR SE SOUVENIR ET CONTRE LE DÉNI

 A Romans, la commémoration du génocide a été célébrée chaque année depuis 1965. Ce 24 avril 2015, c’est une mobilisation sans précédent qui s’est organisée avec près de 800 personnes, réunies dans un long défilé pour rejoindre dans la dignité, le Lieu de mémoire de Romans, aux stèles de tuf sculpté. Les participants portaient des messages sur des badges ou sur des panneaux individuels, tels que: « L’impossible oubli », « Génocide des Arméniens 1915 – 2015 » ou encore « Stop au négationnisme ».

 Prises de parole et messages forts se sont succédé après les textes lus, récités ou chantés par les jeunes : B-M Cakici, président de l’Amicale des Arméniens de Romans, a exigé que « 2015 soit l’année de la vérité et de la justice ». Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans,  a insisté sur le devoir de « lutter contre le négationnisme ». Nathalie Niéson, députée-maire, a souligné combien « le pardon est impossible tant que la faute n’est pas reconnue ».

 Une chorale a apporté sa note d’émotion juste avant le dépôt des oeillets accompagné par la sonnerie des cloches à 19h15 « 1915 ».

 La population de Romans et Bourg-de-Péage, villes qui ont accueilli nombre de réfugiés arméniens, a rendu un hommage unanime aux victimes du génocide arménien et de tous les génocides. Dans son programme « 2015 », intitulé « Mémoire et justice », l’Amicale des Arméniens de Romans a relayé un message de lutte contre l’oubli et le négationnisme. La mobilisation de ces derniers jours prouve si besoin était, qu’il a été entendu. 

 Le défilé :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Eric Morino

 

Les dépôts de gerbes :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les allocutions :

 

 

Bernard-Mourat Cakici, président de l’Amicale des Arméniens de Romans

 

 

 

 

 

 

Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans

 

 

 

 

 

 

Nathalie Niéson, députée et maire de Bourg-de-Péage

 

 

 

 

La chorale « Au fil des voix » et le dépôt des oeillets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos Eric Morino et Omniphot Galerie

 

Ce contenu a été publié dans Evènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.